Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

blog

Un décor Belle Epoque détruit en toute illégalité

Image 7 : la cloison et son vitrail, aujourd’hui disparues (photo Google Maps).

Au n° 7 de la cour des Petites-Écuries s’élève un bel immeuble édifié à la fin du XIXe siècle, dont le rez-de-chaussée abrite depuis 1909 la brasserie alsacienne Floderer. Voici encore quelques mois, celle-ci arborait une belle devanture en bois sombre, caractéristique des bistrots du Paris de la Belle Époque. Le propriétaire s’étant vu accorder en janvier 2024 une autorisation de travaux portant sur un rallongement de la marquise, une remise en peinture des menuiseries et une modification de la devanture, celle-ci s’est vue entièrement repeinte en jaune, au détriment de l’esprit initial des lieux.

Voir images 1 et 2 ci-dessous.

Toutefois, si ces travaux ont bien reçu une autorisation de la direction de l’urbanisme, il n’en est pas de même de ceux qui ont parallèlement affecté l’intérieur de l’établissement. Si dans la première salle, un grand panneau peint et un plafond ont été conservés, dans la seconde, quatre tableaux marouflés représentant des lacs de montagne, peints en 1913 par Charles Morel de Tangry – auteur réputé d’affiches représentant des vues de la Côte d’Azur – ont été remplacés par des toiles contemporaines. Une cloison de séparation en boiserie, ornée d’un superbe vitrail, a laissé place à un comptoir de bar. Tandis que les canapés et fauteuils anciens se sont vu substituer un mobilier sans style, les boiseries sombres ont été repeintes en blanc cassé. Les ferronneries en tubes d’acier, de style 1900, ont pour la plupart disparu. Il en est de même pour les lustres et appliques, remplacés par des éclairages contemporains.

Voir images 3 et 4  ci-dessous.

Au-delà de la disparition de ces remarquables éléments de décor, le plus grave est qu’ils sont signalés comme « éléments particuliers protégés » dans le plan local d’urbanisme actuellement en vigueur – plus particulièrement dans l’annexe VI du règlement, annexe ayant pour objet de recenser les protections patrimoniales au titre du Code de l’urbanisme. Rappelons en effet que le PLU protège « les immeubles – terrains, bâtiments, parties de bâtiments, éléments particuliers – qui possèdent une qualité architecturale remarquable, ou constituent un témoignage de la formation et de l’histoire de la ville ou d’un quartier, ou assurent par leur volumétrie un repère particulier dans le paysage urbain, ou appartiennent à une séquence architecturale remarquable par son homogénéité ».

Voir images 5 et 6 ci-dessous

Ainsi que le précise le règlement du PLU, « les bâtiments protégés et les éléments particuliers protégés doivent être conservés et restaurés. Sans préjudice des dispositions de l’article L 451-2 du Code de l’urbanisme, leur démolition ne peut être autorisée que dans des cas exceptionnels liés à une trop grande vétusté » (art. UV.11.3) ou « à des impératifs de sécurité » (art. N.11.2). C’est donc manifestement en totale contravention avec le règlement du PLU que le propriétaire a fait procéder à la démolition ou la dénaturation des différents éléments de décor ancien.

Voir image 7 ci-dessous.

Alors que Paris tente de conserver la mémoire de son passé dans des espaces privés ouverts au public, en particulier des lieux de restauration – pensons notamment à la brasserie Bofinger et au restaurant Benoît –, certains propriétaires détenteurs de cette mémoire n’hésitent pas à détruire ces traces centenaires, qui font l’admiration des visiteurs étrangers, pour les remplacer par un décor fort discutable et qui sera vite oublié. Dans le cas présent, nous avons adressé un courrier à la direction de l’urbanisme pour l’alerter sur cette scandaleuse « rénovation ».

Antoine Boulant

Patrice Leloup

Partagez

4 réflexions sur “Un décor Belle Epoque détruit en toute illégalité”

  1. Cette information attristera tous les habitués ,comme moi pendant 15 ans,de ce lieu unique.
    Il m’avait été annoncé la fermeture pour des travaux de rafraîchissement

    1. GARNIER Michel

      OUI Totalement SCANDALEUX et pire encore que le Petit Zinc qui lui n’était pas entièrement d’époque J’ habitais Rue VISCONTI toute proche et y soupais régulièrement avait été créé à partir d’éléments anciens et reproduits AVEC UN
      décorateur de TALENT !!

  2. Vous avez bien fait d’adresser un courrier à la direction de l’urbanisme pour l’alerter sur cette scandaleuse « rénovation ».
    Il faut porter plainte et exiger que le propriétaire remette tout dans l’état d’origine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

à découvrir aussi...

grande ballade dans le marais médiéval
Visites guidées de Paris, conférences

Promenade dans le Marais médiéval

Lundi 27 mai 2024 à 14h30, l’association Paris historique vous propose une grande promenade dans le Marais médiéval (Clisson, Ourscamp, Billettes…). Prochaine visite : date,

En savoir +
Barrière de Vincennes
Visites guidées de Paris, conférences

Les guillotinés de Picpus

Samedi 25 mai 2024 à 14h30, l‘association Paris historique vous propose une conférence en salle avec projection sur « les guillotinés de Picpus ». Prochaines visites :

En savoir +

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le lundi 1er mai 2023

OUVERTURE le 31 décembre 2022 de 11h à 16h

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

NOTRE ACCUEIL SERA FERMé les 1er et 2 janvier 2023

OUVERTURE de L'ACCUEIL

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

LE 11/11/22
à
13:30

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le mardi 1er novembre 2022

Fermeture de notre accueil en Août

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

du 7 au 21 août

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

les 10, 14, 17, 22, 24 et 31 Juillet 2022

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le dimanche 5 et lundi 6 juin 2022

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le jeudi 26 mai 2022

Fermeture exceptionnelle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le dimanche 1er mai 2022

Pâques 2022
Fermeture partielle de notre accueil

La maison d'Ourscamp, association de Paris historique

L'accueil de

PARIS HISTORIQUE

sera fermé

Le dimanche 17 avril
et
le lundi 18 avril 2022